A l’heure où le patronat en demande toujours plus tout en donnant de moins en moins !

A l’heure où le gouvernement fédéral coupe dans tous les budgets !

A l’heure où Kris Peeters veut imposer l’ultra flexibilité pouvant nous amener à des prestations de 45 heures par semaine!

Après avoir déambulé dans les rues à de nombreuses reprises pour dire « STOP, nous devons changer de cap ». Malgré les réponses que certains nous répètent en boucle depuis les années 80: « There is no alternative » (il n’y a pas d’alternative), « Nous n’avons pas choix », « C’est un choix difficile mais nécessaire », « C’est une question de responsabilités » …. Et j’en passe !

Et bien nous vilains petits canards de la suédoise, les mauvais élèves, les têtes brûlées, ces hooligans qui faisons grève contre le pauvre patronat, nous petits wallons voyons enfin à l’horizon une lueur d’espoir.

Nous petits Wallons l’avons obtenu, nous avons diminué le temps de travail ! (voir convention sectorielle 2013-2016)

A partir de 2017, 535 agents de la région wallonne pourront bénéficier d’une réduction de temps de travail sous la forme de la semaine des 4 jours sans pertes de salaire et avec embauches compensatoires (c’est-à-dire 99 emplois créés).

Actuellement cette mesure n’est pas destinée à tous car il faut être âgé de plus de 60 ans et exercer un métier pénible. C’est un début !

Alors il ne s’agit encore que d’une petite étincelle qui nous l’espérons embrasera le reste de la fonction publique.